Intrusion au Capitole : que s’est-il vraiment passé ?

Le mercredi 6 janvier des militants pro-Trump ont réussi à s’introduire au Capitole, le lieu saint de la démocratie américaine. Mais que s’est-il vraiment passé ?

A 13h00 locale, à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche, Donald Trump faisait un discours pour contester sa défaite aux élections présidentielles devant des dizaines de milliers de manifestants. Trump a dit :« Nous n’abandonnerons pas, nous ne concèderons rien. (…) On ne concède pas après un tel vol. » Ce discours a chauffé une partie des manifestants qui sont partis en direction du Capitole (lieu où se situait la séance de validation de l’investiture de Joe Biden).

A 13h45 les militants pro-Trump sont arrivés du côté du Capitole et ont commencé à enfoncer les barrages des policiers qui ne pouvaient rien faire.

A 14 h 30 les militants qui avaient franchi les marches du Capitole ont commencé à escalader les murs, enfoncer les portes, casser les vitres… etc. du Capitole. Les forces de l’ordre ont tenté de repousser les manifestants avec du gaz lacrymogène, en vain.

A partir de ce moment-là certains manifestants ont réussi à s’infiltrer dans le bâtiment et ont commencé à se faire prendre en photo par les journalistes, devant le célèbre dôme, en arborant des messages complotistes, des drapeaux racistes, des tatouages néo-nazi, des pulls fascistes etc.

A 14h45 les militants ont cassé une vitre qui donnait sur la salle du sénat où les sénateurs étaient obligés de se cacher sous les sièges.

Au même moment de l’autre côté du bâtiment, deux policiers affrontent des manifestants, puis une ancienne militaire tente de rentrer dans la salle où étaient les deux policiers, en escaladant une fenêtre. Un des deux policiers fait alors usage de son arme de service et tire une balle. La femme succombera plus tard à ses blessures.

Un peu plus tard dans la soirée, l’actuel président des États-Unis, Joe Biden, fait un discours et force l’ex-président à dire aux militants de se retirer du Capitole. Il faudra quand même attendre 17h00 pour que la police de Washington et le FBI reprennent le contrôle du Capitole.

Actuellement, tous les journalistes politiques américains rejettent la responsabilité de cette intrusion sur Donald Trump qui a incité ses partisans à contester la victoire de Joe Biden aux élections.

Timothée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s