Geometry Dash

Geometry Dash est un jeu vidéo sorti en aout 2013, développé et édité par RobTop Games. C’est un jeu d’action dont le but est de contrôler un cube sans toucher les obstacles se dressant sur son chemin. C’est un jeu indépendant disponible sur Android, iOS Microsoft Windows, Mac OS et Windows Phone. Malheureusement, cette version est payante sur Android et iOS.

C’est ce que les gamers appellent un jeu « rageant ». Depuis sa création, de nombreuses variantes ont été créées dont celles dont nous allons vous parler.

Geometry Dash Lite

Geometry Dash Lite est une version gratuite du jeu, sortie en juin 2018 . Moins populaire que la première version l’appli a quand même du succès.

Les Dérivés

Après la sortie de Geometry Dash Lite, Scratch et d’autres plateformes de jeu ont repris le flambeau et ont créé d’autres versions de Geometry Dash. Aujourd’hui voici les principales versions de Scratch (voir ci-contre).

Le Coucou à Lunette

Le voyage de Chihiro

Le voyage de Chihiro est un animé de Hayao Myazaki des studios Ghibli, sorti en 2002 et qui a fait depuis 395,8 millions au box office !!!

C’est l’histoire d’une famille japonaise qui déménage. Pour atteindre sa nouvelle maison, elle passe par un pont. Celui-ci la mène vers un étrange parc. Le père sent une odeur, et la famille voit un stand de nourriture. Ils se mettent à manger. Chihiro, la petite fille, qui s’interroge sur fait qu’il n’y ait personne d’autre dans ce parc, part trouver des gens. Elle ne tombe que sur un garçon étrange qui lui dit de s’enfuir. Elle le fait et va voir ses parents. Quand elle les trouvent ils sont transformés en porcs car ils ont trop mangé. Elle s’enfuit à nouveau et elle retombe sur le garçon qui lui dit que si elle veut sortir d’ici elle doit aller chercher du travail…

Ce film met les spectateurs dans un monde fantastique où on suit l’aventure de Chihiro Ogino dans son périple afin de sauver ses parents de la malédiction qui les a touchés. Myazaki s’est dépassé sur ce coup là car l’histoire est touchante, prenante, attachante… Le dessin est très réaliste et l’histoire est très émouvante.

Lewis

Le musée des égouts

Portrait d’Eugène Belgrand

Ce week-end, nous sommes allés visiter le musée des égouts. On a appris que les égouts ont été conçus au 19ᵉ siècle par Eugène Belgrand. Pendant la visite, on nous explique comment fonctionne les égouts : on nous montre à quoi servent les machines utilisées pour nettoyer et faire marcher les égouts.

L’odeur n’est pas agréable (il est d’ailleurs conseillé à l’achat des billets de ramener quelque chose pour se boucher le nez).

On a appris que l’espérance de vie des égoutiers est très faible : ils meurent environ vers 60 ans. De plus, quand l’eau n’est pas assainie (épuration des eaux usées), ce n’est pas bien de la boire, car on peut développer des maladies très graves.

Luca et le Coucou à lunettes

Découvrez le Manga Café !

Ce week-end, nous sommes allées au Manga Café V2 qui se situe dans le 13ème arrondissement de Paris. C’est grâce à notre réussite au prix des Mordus du Manga que nous avons obtenu des tickets d’une heure gratuite. Cet endroit est composé de deux étages : au 1er vous trouverez la boutique et quelques bornes d’arcades ; au 2e se trouve une bibliothèque bien garnie de mangas ainsi qu’un emplacement dédié à la lecture.

Nous conseillons le café aux fans de mangas car la bibliothèque comporte un grand palmarès de mangas. Cependant, les prix des articles proposés par la boutique sont assez coûteux et leur chocolat chaud est bien trop chaud !

Margot et Alexia

Manga Café V2 9 Rue Primo Levi, 75013 Paris

La Ribambelle

La Ribambelle est une BD en 8 volumes ou 2 intégrales écrit par Roba, l’auteur de Boule et Bill en 1958. C’est l’histoire d’un groupe d’enfants qui se retrouve tous les jours dans un terrain abandonné de la ville.

Le groupe est composé de Phill le chef de la bande, Grenadine la seule fille du groupe, Archibald un Ecossais ingénieux qui crée des pièges pour empêcher les intrus de rentrer, Dizzy un fan de jazz, Atchi et Atcha deux jumeaux japonais qui, dans l’histoire, apprendrons un cri pouvant paralyser toute personne l’entendant, et le dernier du groupe est James Jollygoodfellow le seul adulte, il est le majordome d’Archibald.

Dans l’histoire les méchants (car il en faut bien) sont les Les Caïmans, leur chef est Tatane un garçon agressif, mais tout petit et Arsène Grofilou un milliardaire qui voudrait récupérer le terrain où la Ribambelle est installée. Mais bien sûr, grâce aux pièges d’Archibald, cela sera plus compliqué que prévu…

La BD est super, très captivante, dès que tu finis le premier volume tu veux lire le second (pour ceux qui souhaiteraient savoir je parle de l’intégrale, car c’est cela que j’ai lu). Le seul problème est que la seconde intégrale est en rupture de stock dans les librairies et même sur le site international de l’éditeur DARGAUD. La seule manière de se la procurer est de l’emprunter dans une bibliothèque ou de l’acheter dans des sites revendeurs.

Simon

The Batman, le film

Il s’agit du neuvième film sur Batman, un héros, à la base personnage de BD, inventé par Bob Kane et Bill Finger pour DC Comics. C’est sûrement le super héros le plus célèbre du monde. Ce film met en scène Batman contre Le Sphinx. Le Sphinx s’en prend aux personnages importants de Gotham (le maire, le procureur…) en les tuant. Batman essaye de l’arrêter avec l’aide de Catwoman. Je ne vous dis pas la suite, à vous de la découvrir en allant voir le film.

Les acteurs et le réalisateur :

Robert Pattinson : Batman, Zoé Kravitz : Catwoman, Paul Dano : le Sphinx, Colin Farrell : le Pingouin, Jeffrey Wright : le lieutenant James Gordon, Andy Serkis : Alfred, John Turturro : Carmine Falcone. Le réalisateur est Matt Reeves.

Mon avis sur le film:

J’ai trouvé que le film était prenant, on avait envie de le voir jusqu’au bout, il y avait beaucoup d’action. Robert Pattison a super bien joué le rôle du justicier un peu dévasté d’avoir perdu ses parents. Le seul problème, c’est que le rôle d’Alfred (le majordome de Bruce Wayne, alias Batman, qui l’aide dans ses missions) n’était pas assez important à mon goût. Malgré tout, c’est un Batman sombre et ça change de la trilogie de Christopher Nolan (Batman Begins en 2005, The Dark Knight en 2008 et The Dark Knight Rises en 2012) où Batman sait bien faire la justice et a de supers gadgets, ce qui n’est pas le cas dans ce film. Petite information : j’ai demandé à des personnes que je connais et qui avaient vu le film ce qu’elles en avaient pensé, et elles ont toutes aimé. La preuve qu’il faut aller le voir !

Gaspard

Hip-hop 360, gloire à l’art de rue

Depuis le 17 décembre 2021 jusqu’au 24 juillet 2022, la Philharmonie de Paris propose une exposition sur l’histoire de la culture hip-hop.

Le hip-hop a été inventé à New York dans les années 70 par la communauté afro-Aaméricaine. Le hip-hop regroupe plusieurs éléments culturels comme la musique (rap, r&b), la danse (breakdance), l’art (graffiti, photographie) et la mode (streetwear, sneakers).

Avant de débuter l’expo, on nous distribue des casques audios qui nous permettront d’écouter des musiques, des interviews, etc, tout au long de notre visite. Une fois entrés dans l’expo, nous pouvons voir une frise chronologique illustrée qui retrace l’histoire du hip-hop.

La première partie de l’expo concerne les danseurs qu’on appelle aussi des bboys. On y voit des chaînes avec le logo des crews (groupes de danse), des photos de personnes qui dansent dans la rue et des sculptures en carton comme une de sneakers ou une de boom box. Une œuvre murale représente un train tagué, symbole de la culture du graffiti. Des pochettes de vinyles sont accrochées au mur et on peut écouter des disques de rap sur un lecteur de vinyles (mais il est possible que le son vienne d’enceintes dissimulées). On voit des photos d’artistes dont une photo de Joey Starr adolescent en train de taguer un mur.

Pour découvrir la suite de l’expo, je vous invite à aller la voir à la Philharmonie, au 221 Av. Jean Jaurès (Paris 19e). Et en plus c’est gratuit pour les moins de 16 ans (mais après 16 ans c’est entre 7 et 12€) !

Lior

Escape game sur le thème d’Harry Potter

Au centre commercial Italie 2 (Paris 13e), dans la boutique « Le Défi du Sorcier » se trouve un escape game. En attendant de commencer, vous pouvez regarder la boutique qui est un paradis pour les fans d’Harry Potter.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un escape game, c’est une aventure remplie d’énigmes qu’on joue en équipe en passant la plupart du temps de salle en salle. C’est très divertissant et on en trouve un peu partout à Paris.

L’escape game du Défi du Sorcier est particulier, car il n’y a pas de temps par rapport aux escape game habituels. Pendant votre partie, arriveront des comédiens qui vous aideront si vous êtes en difficulté et mettez trop de temps à résoudre les énigmes, et vous présenteront les salles au fur et à mesure. De plus, même s’il rappelle l’atmosphère des films, les énigmes n’y sont pas liées.

Je le conseille fortement à tous les fans d’Harry Potter qui veulent passer un bon moment avec leurs amis dans cet univers. Les décors sont magnifiques et les énigmes ne sont pas si faciles. Et d’ailleurs, vous avez encore du temps pour y aller, car il a été prolongé jusqu’au 8 mai !

Margot

La collection des frères Morozov

Le week-end dernier, je suis allée voir une exposition sur la collection de tableaux des frères Morozov, Mikhaïl Abramovitch Morozov (1870-1903) et Ivan Abramovitch Morozov (1871-1921). Les deux frères étaient issus d’une riche famille d’industriels moscovites. Ils étaient passionnés d’art moderne, ils ont acheté des centaines d’œuvres aux plus grands peintres de leur temps, comme Picasso, Monet, Van Gogh, et bien d’autres encore. Chaque pièce de leur maison était consacrée à un peintre ou pays précis.

Cette expo m’a vraiment beaucoup plu, car elle permet de découvrir tous les styles des artistes de la fin du 19e et du début du 20e, une époque révolutionnaire dans l’histoire de la peinture. Les œuvres étaient toutes différentes et toutes très belles, mais parmi elles, deux m’ont particulièrement plu.

Les deux saltimbanques de Picasso

Les deux saltimbanques (Arlequin et sa compagne), Picasso, 1901

J’ai beaucoup aimé cette œuvre, car même s’il ne se passe pas beaucoup de choses sur la toile, je trouve qu’elle est très expressive et qu’on ressent à travers le tableau l’ennui, la solitude et peut-être même la résignation de ce couple.

L’autre tableau que j’apprécie aussi beaucoup est Les prisonniers, de Van Gogh.

Van Gogh a peint ce tableau lors de son séjour à l’hôpital psychiatrique. Il considérait cet endroit comme une prison et ne comprenait pas comment on pouvait soigner des gens dans un tel lieu. À travers ce tableau, il représente la froideur et l’ennui qu’on y trouvait. Il dénonce aussi le sort qui lui était réservé ainsi qu’à ses compagnons malades. Ce tableau me plait beaucoup, car il est très expressif et qu’il traduit très bien les sentiments de Van Gogh.

L’Exposition est encore ouverte jusqu’au trois avril, à la Fondation Louis-Vuitton alors courrez !

Juliette

Le manga « Blue Period »

Blue Period est manga de Tsubasa Yamaguchi qui est sorti en 2017. Le manga est encore en cours d’écriture au japon avec 11 tomes publiés. Actuellement en France seulement 8 tomes sont sortis dont le huitième le 16 mars.

Yatora Yaguchi

C’est l’histoire de Yatora Yaguchi, un jeune étudiant très bon au lycée. Un jour, il entre dans la salle d’art plastique et découvre une sublime peinture d’une élève de son lycée. C’est le déclic ! Il va alors vouloir devenir un grand artiste. Mais pour cela, il va d’abord devoir intégrer une grande école d’art.

Nous avons adoré ce manga qui sort de l’ordinaire en parlant d’art et non de bagarre. Après avoir lu ce livre, vous serez pris d’une envie de dessiner.

Timothée, Louis