Le Monde sans fin, énergie et changement climatique

Energies renouvelables, non-renouvelables, tout le monde connaît. Renouvelable = bien, et non-renouvelable = mal. C’est la formule qui est gravée dans la tête d’un enfant après la rapide synthèse de primaire. Il y a aussi : nucléaire=radioactivité=Tchernobyl. Peut-être certains de vos amis vous ont-ils déjà déjà dit des théories contre le nucléaire : « Il faut fermer les centrales, et mettre des panneaux solaires et des éoliennes. » Bien. Vos réactions peuvent être diverses, mais il peut être difficile de discuter sur ces sujets sans connaître concrètement les proportions et les pourcentages.

C’est pour cela que je vous conseille fortement, sans détour ni allusion, ce livre que tout le monde devrait avoir lu en France. Je vous présente Le monde sans fin, un partenariat entre le dessinateur Blain (Quai d’Orsay) et le renommé ingénieur, enseignant et conférencier Jancovici. Ce dernier est titulaire de nombreux grades, a fréquenté les plus grandes écoles et ses conférences sont unanimement addictives. Cette bande-dessinée est un chef d’œuvre de vulgarisation scientifique, compréhensible de tous. Elle offre une vision objective et très détaillée du monde de l’énergie, aujourd’hui tournant autour du pétrole.

Ce livre est indispensable pour avoir une vision critique de la situation, et arrêter de dire : « C’est facile, on a qu’à remplacer les énergies non-renouvelables par des éoliennes ». C’est un véritable conseil : achetez ce livre. Maintenant.

Balthazar

La Ribambelle

La Ribambelle est une BD en 8 volumes ou 2 intégrales écrit par Roba, l’auteur de Boule et Bill en 1958. C’est l’histoire d’un groupe d’enfants qui se retrouve tous les jours dans un terrain abandonné de la ville.

Le groupe est composé de Phill le chef de la bande, Grenadine la seule fille du groupe, Archibald un Ecossais ingénieux qui crée des pièges pour empêcher les intrus de rentrer, Dizzy un fan de jazz, Atchi et Atcha deux jumeaux japonais qui, dans l’histoire, apprendrons un cri pouvant paralyser toute personne l’entendant, et le dernier du groupe est James Jollygoodfellow le seul adulte, il est le majordome d’Archibald.

Dans l’histoire les méchants (car il en faut bien) sont les Les Caïmans, leur chef est Tatane un garçon agressif, mais tout petit et Arsène Grofilou un milliardaire qui voudrait récupérer le terrain où la Ribambelle est installée. Mais bien sûr, grâce aux pièges d’Archibald, cela sera plus compliqué que prévu…

La BD est super, très captivante, dès que tu finis le premier volume tu veux lire le second (pour ceux qui souhaiteraient savoir je parle de l’intégrale, car c’est cela que j’ai lu). Le seul problème est que la seconde intégrale est en rupture de stock dans les librairies et même sur le site international de l’éditeur DARGAUD. La seule manière de se la procurer est de l’emprunter dans une bibliothèque ou de l’acheter dans des sites revendeurs.

Simon

Littérature : « Les Trois Mousquetaires »

Les trois mousquetaires est un livre écrit par Alexandre Dumas, d’abord publié en roman-feuilleton (publication faite par épisode dans un journal, ici en l’occurrence Le Siècle) de mars à juillet 1844 et ensuite édité en volume en 1844.

Première couverture des Trois mousquetaires

C’est un livre de cape et d’épée à l’époque de Louis XIII et du cardinal de Richelieu. D’Artagnan est un jeune Gascon qui arrive à Paris pour devenir mousquetaire du roi Louis XIII. Il finit par arriver dans la caserne de mousquetaires dirigée par M. de Tréville. Il se lie d’amitié avec trois valeureux mousquetaires, Athos, Porthos et Aramis. Les quatre amis sont ensuite entrainés dans une conspiration entre la France et l’Angleterre, ils vont notamment faire la connaissance de la terrible Milady de Winter une femme sans scrupules, prête à tout pour arriver à ses fins.

Ce roman a eu un incroyable succès qui a dépassé les limites de la France. Dumas en a même fait des suites avec les mêmes personnages (20 ans après, le Vicomte de Bragelonne I, II et III). Il a donné de nombreuses adaptations au cinéma ou au théâtre.

J’ai trouvé ce livre très bien écrit, il nous permet de plonger dans l’univers du XVIIe siècle et la vie à Paris à cette époque. Les aventures sont nombreuses, les batailles fréquentes pour lesquelles les quatre mousquetaires se déplacent dans de nombreux pays et régions.

Théodore

Jack et la grande aventure du cochon de Noël : le nouveau roman de Rowling

Comme Rose vous en a parlé dans son précédent article, Jack et la grande aventure du cochon de Noël est un livre de J.K. Rowling publié le 12 octobre 2021.

Jack est un petit garçon timide qui n’a pas beaucoup d’amis. Il est un peu seul, mais heureusement, il y a LC (Lo Cochon) son cochon en tissu qu’il a depuis qu’il est tout petit. Il ne s’en sépare jamais et il lui raconte tous ses secrets. Malheureusement, un incident arrive : LC est perdu sur l’autoroute, lancé par la fenêtre de la voiture ! Jack est désespéré. Il est furieux contre tout le monde. Il pleure, il crie, il jette ses jouets à travers la chambre… Mais la nuit de Noël, tout est possible. C’est la nuit des miracles et des causes perdues. Jack s’embarque alors dans une aventure extraordinaire pour retrouver son cochon.

Mon avis

Ce que j’aime bien dans ce livre, c’est que l’autrice fait un peu penser à Harry Potter en recréant un univers fantastique et magique (bien qu’il soit un peu moins passionnant et développé que le monde de Harry Potter). J’aime bien aussi cette idée que tout serait possible la nuit de Noël.

L’aventure est entrainante et, bien que le roman soit un peu long, il se lit bien. Si vous aimez les livres d’aventure magique, ce livre vous plaira forcément. Je vous conseille donc de le lire.

Bonne lecture!

Valentine

L’Epouvanteur

L’Epouvanteur est un livre de Joseph Delaney qui raconte l’histoire d’un jeune fermier, Thomas Ward, qui est le septième fils d’un septième fils et qui va devenir l’apprenti d’un épouvanteur.

Tout d’abord, précisons que « l’épouvanteur » est une personne qui combat les forces obscures (sorcières, gobelins et démons en tous genres). Il vit reclus, à l’écart de la population, car les gens en ont peur.

Je n’ai lu pour l’instant que deux tomes sur 18. Dans du premier l’épouvanteur et Thomas affrontent déjà une vieille sorcière très puissante, Lizzy l’osseuse (son seul nom fait frissonner vous ne trouvez pas ?) Mais le monstre qu’ils combattent dans le deuxième tome se nomme Le Fléau et est le plus grand danger qu’ait affronté jadis l’épouvanteur…

Je conseille vivement cette série aux amoureux d’histoire médiévale, de chevaliers, de créatures et de magiciens (même si l’épouvanteur n’est pas vraiment un magicien).

Lecteurs sensibles, abstenez-vous si vous avez peur des monstres, des sorcières brulées, etc. : ATTENTION, histoire à ne pas lire la nuit !!!

Théodore

Miss Charity

Miss Charity est un est une BD tirée d’un roman de Marie-Aude Murail.

Cette histoire se passe dans les années 1880. Elle parle d’une jeune fille qui a des parents assez riches, mais qui se sent un peu seule : ses parents ne lui donnent pas l’amour qu’elle aurait espéré. Un jour, elle trouve une petite souris qu’elle nomme Miss Petit Pas et qui change complétement sa vie : cette petite fille commence à s’intéresser beaucoup plus aux animaux. Un jour, ses parents décident d’embaucher pour elle une gouvernante. Elle va lui apprendre l’aquarelle…

Je trouve que cette BD a des illustrations magnifiques faites justement à l’aquarelle.

Vous pouvez la trouver au CDI du collège Jean-Moulin.

BONNE LECTURE !

Clémentine

Recommandation du jour : « Je veux manger ton pancréas »

Je veux manger ton pancréas est le titre d’un manga écrit par Idumi Kirihara, adapté d’une œuvre originale, un roman, écrit par Yoru Sumino. C’est un manga avec un titre assez surprenant, car non, ce n’est pas un manga horrifique. Au contraire, c’est un manga romantique et très émouvant !

Cela raconte l’histoire d’une jeune lycéenne nommée Sakura Yamauchi qui cache un lourd secret : elle est atteinte d’une maladie pancréatique (une maladie du pancréas) et est en phase terminale. Il lui reste quelques mois à vivre… Dès lors, Sakura décide d’écrire tout ce qu’elle voudrait faire avant de mourir dans un petit carnet. Un jour un jeune garçon du lycée de Sakura découvre le carnet sur un siège de l’hôpital. Il découvre donc le secret que porte Sakura depuis toujours. Celle-ci va commencer à très vite s’attacher à son camarade…

C’est un manga rempli d’émotion que je conseille vraiment !

Alexia

L’Atelier des Sorciers, un manga magique

L’atelier des sorciers est un manga de Kamome Shirahama.

Toute petite, Coco rencontre un mystérieux sorcier qui lui vend un livre de magie rempli de dessins, une plume et un encrier. Depuis, elle rêve de devenir sorcière et éprouve une véritable obsession pour la magie. Malheureusement, elle apprend très vite que l’on naît sorcière mais qu’on ne le devient pas. Un jour, un sorcier débarque dans la boutique de couture de sa mère pour acheter du tissu. Coco le voit pratiquer la magie en l’espionnant. Et va essayer de faire comme lui…

Je trouve ce manga très intéressant car cela montre que quand on croit à ses rêves ils peuvent se réaliser. Les dessins sont vraiment bien faits. Pour ceux qui aiment le fantastique et la magie, CE MANGA EST FAIT POUR VOUS.

Vous pouvez trouver cette série jusqu’au tome 8 au CDI du collège Jean Moulin. Et le tome 9 est sorti en français le 10 novembre 2021.

BONNE LECTURE !

Sarah

The Promised Neverland, les aventures des orphelins !

The Promised Neverland (ou « La Terre promise ») raconte l’histoire de jeunes orphelins vivant à Grace Field. Parmi eux, les trois plus grands sont Emma (le personnage principal), Norman et Ray (ses amis). Tous les enfants sont sous la surveillance d’une figure maternelle nommée Isabella.

La volonté du D • Afficher le sujet - The Promised Neverland
Norman, Emma, Ray

Dans la première scène, nous apercevons Emma en train de réveiller ses « frères et sœurs ». Tous se préparent pour aller manger. Conny (une des plus petites enfants de Grace Field) doit se faire adopter par une famille. La journée passe. Ils jouent au jeu du loup, puis l’heure arrive de voir Conny s’en aller. Elle leur fait une promesse : celle de leur écrire des lettres pour leur demander de leurs nouvelles. Norman et Emma s’aperçoivent qu’elle a oublié sa peluche sur la table de la salle à manger. Ils la prennent pour la lui amener avant qu’elle ne parte, mais quand ils arrivent, il est déjà trop tard. Toutefois, ils découvrent une surprise totalement inattendue qui les glacent sur place…

J’adore cet manga, même si je suis un peu déçue et attristée par ce qui arrive à la fin.

Récemment l’auteur, Kaiu Shirai, a sorti plusieurs autres livres en rapport avec l’univers de ce manga, par exemple le Gag manga qui rassemble plusieurs scènes drôles (hors manga) et que j’ai commencé à lire, et plusieurs romans comme La Lettre de Norman, Mystic Code, etc. Je n’ai pas encore lus ces derniers, je ne peux donc pas vous apporter plus de précisions et j’en suis navrée.

The Promised Neverland - Roman : Shirai, Kaiu, Demizu, Posuka: Amazon.fr:  Livres
The Promised Neverland - Mystic Code - Manga - Manga news

Je compte maintenant sur vous pour aller lire le manga ou voir l’anime (nous avons quelques tomes au CDI d’ailleurs, n’hésitez pas !).

The Promised Neverland : Gag Manga – Les instants volés à la vie

Flora

PS: Nous n’avons pas les romans/BD ci-dessus.

Les nouvelles aventures de nos gaulois préférés !

Astérix et le Griffon est un nouvel album d’Astérix sorti le 21 octobre 2021.

© Astérix et le Griffon (image du site : http://www.asterix.com)

L’aventure commence dans les paysages enneigés de la Russie antique où nos deux guerriers gaulois accompagnent Panoramix pour porter secours à son ami chamane et à son peuple Sarmate. En effet, une de leur guerrière a été capturée par les Romains qui sont à la recherche du Griffon, animal sacré qui se trouverait au « bord » du monde.

Dans la série des albums écrits par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad, c’est le premier qui ne soit pas créé avec l’aide d’Uderzo (mort le 24 mars 2020).

J’ai beaucoup aimé cette BD, d’abord parce qu’elle respecte la plupart des « codes » d’origine des auteurs :

  • l’humour de Goscinny que Ferri reprend par exemple dans le nom des personnages : Terrinconus, Cékankondine, Fakenius ;
  • l’alternance maison/voyages : les auteurs d’Astérix se sont toujours arrangés pour que l’histoire se déroule une fois au village et l’autre fois dans un autre pays ;
  • les dessins de Didier Conrad, depuis qu’il a repris la série, sont très ressemblants à ceux d’Uderzo ;
  • on retrouve des points communs avec d’autres albums, par exemple le fait que Panoramix ait des amis dans le monde entier (ici le chamane, qui rappelle les amis druides d’Astérix et les Goths ou son ami Numerobis dans Astérix et Cléopâtre).

J’aime aussi le fait que les Astérix de cette nouvelle période présentent des touches plus modernes. On y retrouve des thèmes d’actualité comme le complotisme : les légionnaires ont l’impression que certaines informations sont sciemment dissimulées (d’ailleurs l’un d’entre eux s’appelle Fakenius pour fake news).

Surtout, ce qui est intéressant, c’est la place des femmes dans ce nouvel Astérix. Dans les premiers, les femmes étaient au foyer et n’avaient aucun rôle important dans l’histoire. Dans celui-ci, l’histoire se déroule chez des Amazones où ce sont les femmes qui font la guerre et ont le pouvoir. Les auteurs montrent ainsi à quel point les réflexions sexistes peuvent être ridicules.

Je vous conseille donc fortement de le lire.

Bonne lecture !!!

Valentine