Marine Le Pen au deuxième tour

Marine Le Pen a réussi à passer au second tour, comme aux dernières élections de 2017, face à Emmanuel Macron. Elle a doublement réussi son pari puisque depuis les dernières élections, elle a augmenté son score. Elle reste cependant toujours à 4,2 points derrière Macron.

Ceci est un problème car Marine Le Pen, même si elle s’est présentée cette fois-ci comme une « gentille dame », reste d’extrême droite. Son programme est basé sur ce qu’elle appelle la « préférence nationale » qui, de fait, exclura une partie des gens qui vivent en France d’un certain nombre de droits dont ils jouissent aujourd’hui. Est-ce que cela permettra, comme elle le prétend, de faire des économies ? Est-ce que cela n’empêchera pas plutôt le « vivre ensemble » (qui soigne dans les hôpitaux , qui fait la vaisselle dans les restaurants ou qui fait les chantiers de construction, sinon un grand nombre de « non-français ») ?

Après avoir fait cette déclaration le 31 mars sur France 2, Marine Le Pen a rétropédalé après le massacre dans la ville de Boutcha en Ukraine, affirmant que « dans [son] esprit, c’était de la Russie dont [elle] parlait, et non de son président. / Capture d’écran France Info le 31/03/2022

Par ailleurs, même si aujourd’hui, sur la guerre en Ukraine, elle se dit solidaire du peuple ukrainien (en ne voulant quand même leur livrer des armes que sous condition) elle a, pendant des années, manifesté son admiration pour le pouvoir « fort » de Vladimir Poutine, et elle est toujours copine avec le président hongrois Orban, qui n’est pas connu pour être un des plus grands démocrates.

Emile


Macron contre Le Pen

Au premier tour, en 2017, Emmanuel Macron avait 24% des résultats des élections présidentielles, et Marine Le Pen en avait 20%.

Pour la deuxième fois, Macron et Le Pen se retrouvent à nouveau, les deux, au second tour. Emmanuel Macron a 27,6% des votes, et Marine Le Pen en a 23%. Macron a augmenté de 4% et Le Pen de 3%.

Comment Macron va-t-il trouver un nouvel argument pour convaincre les Français de le réélire ? En 2017, il avait donné l’argument du barrage à l’extrême droite. Est-ce que ça va encore marcher cette année ? On se rappelle de Darmanin, actuel ministre de l’Intérieur, qui déclarait trouver Marine Le Pen trop molle dans sa politique de lutte contre l’islamisme : « Dans sa stratégie de dédiabolisation, Mme Le Pen en vient à être quasiment un peu dans la mollesse, il faut reprendre des vitamines. (…) Vous êtes prête à ne pas légiférer sur les cultes et vous dites que l’islam n’est même pas un problème. ».

Jeanne et Lila-Charlotte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s