Les nouvelles aventures de nos gaulois préférés !

Astérix et le Griffon est un nouvel album d’Astérix sorti le 21 octobre 2021.

© Astérix et le Griffon (image du site : http://www.asterix.com)

L’aventure commence dans les paysages enneigés de la Russie antique où nos deux guerriers gaulois accompagnent Panoramix pour porter secours à son ami chamane et à son peuple Sarmate. En effet, une de leur guerrière a été capturée par les Romains qui sont à la recherche du Griffon, animal sacré qui se trouverait au « bord » du monde.

Dans la série des albums écrits par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad, c’est le premier qui ne soit pas créé avec l’aide d’Uderzo (mort le 24 mars 2020).

J’ai beaucoup aimé cette BD, d’abord parce qu’elle respecte la plupart des « codes » d’origine des auteurs :

  • l’humour de Goscinny que Ferri reprend par exemple dans le nom des personnages : Terrinconus, Cékankondine, Fakenius ;
  • l’alternance maison/voyages : les auteurs d’Astérix se sont toujours arrangés pour que l’histoire se déroule une fois au village et l’autre fois dans un autre pays ;
  • les dessins de Didier Conrad, depuis qu’il a repris la série, sont très ressemblants à ceux d’Uderzo ;
  • on retrouve des points communs avec d’autres albums, par exemple le fait que Panoramix ait des amis dans le monde entier (ici le chamane, qui rappelle les amis druides d’Astérix et les Goths ou son ami Numerobis dans Astérix et Cléopâtre).

J’aime aussi le fait que les Astérix de cette nouvelle période présentent des touches plus modernes. On y retrouve des thèmes d’actualité comme le complotisme : les légionnaires ont l’impression que certaines informations sont sciemment dissimulées (d’ailleurs l’un d’entre eux s’appelle Fakenius pour fake news).

Surtout, ce qui est intéressant, c’est la place des femmes dans ce nouvel Astérix. Dans les premiers, les femmes étaient au foyer et n’avaient aucun rôle important dans l’histoire. Dans celui-ci, l’histoire se déroule chez des Amazones où ce sont les femmes qui font la guerre et ont le pouvoir. Les auteurs montrent ainsi à quel point les réflexions sexistes peuvent être ridicules.

Je vous conseille donc fortement de le lire.

Bonne lecture !!!

Valentine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s