La face cachée de l’inspecteur

Les élèves de 3ème A et B ont écrit des « nouvelles à chute » avec leur professeur de français, M. Saguet, puis ont voté pour leurs préférées. Nous vous proposons cette semaine celle de Victorio.

Cela faisait cinq ans. Cinq ans que le seul inspecteur encore en vie de la ville traquait le dernier meurtrier encore libre. La liste des
suspects ? Vide. Tous les autres inspecteurs étaient morts par ce meurtrier et tous les criminels avaient été arrêtés par cet inspecteur.
C’était sûrement les deux meilleurs dans leur domaine. Tous les soirs en rentrant chez lui, il trouvait une nouvelle scène de crime
comme si elle était laissée là pour lui. Malgré la récurrence des meurtres, il ne trouvait pas un seul indice valable. Mais dans cette ville où les cadavres s’amoncellent et où il décevait tout le monde en n’accomplissant pas son travail, qu’est ce qui pouvait le rendre heureux ? C’était le sentiment de supériorité que lui procurait le meurtre et le fait de berner toute une ville.

Victorio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s