Lundi 23 novembre, action gigantesque de la police pour emporter des réfugiés en plein cœur de Paris

Après le démantèlement d’un camp de réfugiés à Saint-Denis, une organisation qui voulait dénoncer la condition des migrants a planté une centaine de tentes place de la République ce lundi 23 novembre. La police a alors délogé par la violence les réfugiés et la presse. Dans un climat déjà tendu par la loi « sécurité globale », de nombreuses personnes politiques ont donné leur avis dénonçant une attitude révoltante selon eux de la part des policiers et du gouvernement.

La loi « sécurité globale » (plus précisément l’article 24) a choqué car elle interdit à la presse de diffuser des images des gardiens de la paix si elles sont diffusées de manière « malveillante ».

Le ministre de l’intérieur a dit sur les réseaux sociaux qu’il fallait prendre des mesures suites aux agissements des forces de l’ordre ce lundi. Nous avons pu savoir la vérité seulement grâce aux vidéos postées sur les réseaux sociaux (par des journalistes et des témoins). Sans ces vidéos, justice n’aurait pas pu être rendue. Le gouvernement retravaillera t-il la loi ? En tout cas nous l’espérons.

Raphaël et Timothée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s