Manque d’argent dans les services publics

Les grèves actuelles, liées aux retraites, ne doivent pas nous faire oublier les autres mouvements de protestation liés au manque d’argent dans les services publics .

Comme hier, 14 janvier, quand 1200 chefs de service et autres dirigeants des hôpitaux ont menacé de démissionner si leurs conditions de travail n’étaient pas améliorées. Ces contestations suivent une grève plus ancienne des urgentistes, démarrée en avril dernier.

Dans toutes les écoles, collèges, lycées publics, le manque d’argent est aussi visible et est très désavantageux pour l’instruction des élèves : des locaux et du matériel pas toujours adapté (rares sont les ordinateurs récents), des classes pouvant dépasser 30 élèves…

Les professeurs, sous-payés, font grève et les écoles privées, quoi que plus chères, sont privilégiées par des parents ayant les moyens financiers pour les payer à leurs enfants.

Une partie des employés du public, moins bien payés, fuient donc vers le privé pour un meilleur revenu. L’Etat utilise peut-être plus d’argent dans d’autres domaines…

Aurélien

Une réflexion sur “Manque d’argent dans les services publics

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s