Eau robinet, eau en bouteille : que choisir ?

Est-ce que c’est mieux de boire de l’eau en bouteille ou au robinet ? On va essayer de répondre à la question en 4 points.

Environnement

Selon un article du journal Le Parisien, 25 millions de bouteilles en plastique sont consommées puis jetées chaque jour en France. Environ une sur deux seulement sera recyclée.

On sait que ce qui ne sera pas recyclé finira dans les océans sous forme de microparticules particulièrement dangereuses pour les poissons et autres animaux marins.

Résultant du match : eau du robinet gagnante !

Santé

L’eau du robinet et extrêmement contrôlée donc elle est potable partout en France. S’il y a un accident qui risque de polluer l’eau (ce qui est rare) les gens sont prévenus et par conséquent n’encourent aucun risque.

Par contre, pour les bouteilles en plastique, toujours selon Le Parisien, « une étude menée par l’Université de New York a jeté un trouble en 2018. Les chercheurs ont retrouvé des microparticules de plastique dans de nombreuses eaux issues de bouteille testée ».

Résultant du match : eau du robinet gagnante !

Prix

1,5 litre d’eau du robinet = 0,54 centime (en moyenne 2 € par an si on boit 1,5L par jour)

1,5 litre d’eau en bouteille = entre 15 et 75 centimes

Résultant du match : eau du robinet gagnante !

Goût

Il y a des gens qui trouve que l’eau du robinet a le goût de chlore. Ça peut arriver (à Paris ce n’est pas le cas) car l’eau doit être désinfectée.

Résultant du match : eau en bouteille gagnante ?

Par forcément : si on met l’eau du robinet en carafe, elle n’a plus de mauvais goût !

Claire


A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau toute l’équipe s’est mobilisée pour vous proposer une « série » concernant le sujet. Retrouvez nos précédents articles : Choisir l’Eau de Paris pour lutter contre les déchets plastiques, Aceredo : une des nombreuses preuves du réchauffement climatique, Inondations en Australie, La question de l’eau dans la guerre en Ukraine

Choisir l’Eau de Paris pour lutter contre les déchets plastiques

Chaque année, 8,7 milliards de litre d’eau en bouteille plastique sont consommées en France. Les bouteilles plastique sont dans le top 10 des déchets trouvés dans les océans.

L’Eau de Paris lance une opération qui consiste à laisser les Parisiens remplir leurs gourdes ou prendre un verre d’eau gratuitement dans les commerces, restaurants et entreprises. Un sticker est apposé sur les vitrines des établissements participants. L’objectif, d’ici avril 2022, est de constituer un réseau de 500 commerces partenaires.

Mais pour lutter contre le tout-jetable, vous pouvez déjà favoriser l’eau du robinet à celui des bouteilles en plastiques et vous déplacer avec une gourde pour faire vos trajets quotidiens. Certaines personnes ont peur, car l’eau potable est traitée avec du chlore, et que ceci peut générer la présence d’un faible taux de trihalométhanes (THM) qui représente un risque de développement du cancer de la vessie (en plus d’un goût ou d’une odeur désagréable de chlore). Cependant, l’eau est traitée pour que des normes soient respectées et que cela ne soit pas dangereux à la consommation.

Simon et Emile


A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau toute l’équipe s’est mobilisée pour vous proposer une « série » concernant le sujet. Retrouvez nos précédents articles : Aceredo : une des nombreuses preuves du réchauffement climatique, Inondations en Australie, La question de l’eau dans la guerre en Ukraine

Aceredo : une des nombreuses preuves du réchauffement climatique

Aceredo, un village espagnol, avait été englouti sous les eaux, telle la célèbre Atlantide, pour la construction d’un barrage et 30 ans plus tard… il ressurgit !

Bonne nouvelle ? Non, non, non, non, non… Cela témoigne du réchauffement climatique et de ses conséquences !

Capture d’écran RTL 15/02/2022

Depuis l’automne 2021, on a pu constater une baisse du niveau de l’eau contenue dans le réservoir du barrage dû à une sécheresse incroyable. De plus, des scientifiques ont pu constater qu’en janvier, il n’a plu que le quart de ce qu’il aurait dû tomber. Résultat : avec seulement 15% de la capacité de stockage du barrage rempli, on a pu voir Aceredo ressurgir des profondeurs !

Des restes de charpentes, des murs entiers, des toits partiellement en miettes, des vieilles voitures rouillées et même des bouteilles de bière (vides malheureusement !), voilà le décor de ce spectacle du passé. Soixante-dix maisons ont pu revoir la lumière du jour.

À cette nouvelle, plusieurs personnes se sont rassemblées sur le lieu pour constater les conséquences de la sécheresse due au réchauffement et c’est avec un mélange de stupeur et de fascination qu’ils ont posé le regard sur cette ville fantôme, prouvant notre manque d’efficacité pour nous bâtir un avenir meilleur.

Pour couronner le tout, cet évènement n’est pas si nouveau, de nombreux cas similaires ont déjà eu lieu en Italie et à d’autres endroits de l’Espagne. Cela prouve donc, une fois de plus, que l’eau nous est indispensable, et pour le rappeler, la journée mondiale de l’eau arrive à grand pas, le 22 mars précisément.

Justine


A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau toute l’équipe s’est mobilisée pour vous proposer une « série » concernant le sujet. Retrouvez nos précédents articles : Inondations en Australie, La question de l’eau dans la guerre en Ukraine

Inondations en Australie

Des pluies diluviennes s’abattant sur l’Australie depuis maintenant deux semaines ont causé 20 morts. L’état d’urgence y a été déclaré le 9 mars.

Capture d’écran Sud Ouest 1/03/2022

L’évacuation :

60 000 personnes habitant Sydney ont du évacuer en prévision de nouvelles crues. Les secours font le maximum pour aider la population et retrouver les morts. Au cours de la journée de lundi, les secours ont été appelés pour venir en aide à une centaine de personnes et ce chiffre devait augmenter au fil de la journée de mardi, quand la tempête s’est abattue sur Sydney.

Le barrage de Manly en périphérie de la ville, dans la banlieue de Georges Hall, a débordé. Des habitants ont été coincés dans leurs voitures complètement submergées.

L’Australie, touchée par le changement climatique:

Dans le nord de l’État de Nouvelle-Galles du Sud, les inondations ont détruit des maisons, emporté des voitures et contraint des centaines d’habitants à se réfugier sur leur toit. Les longues et difficiles opérations de nettoyage ont commencé. Mullumbimby, une ville située au sud de Brisbane est depuis plusieurs jours coupée du reste du monde, sans téléphone, sans internet et sans aide extérieure, a expliqué à l’AFP un habitant.

L’équivalent des incendies:

Ces inondations sont considérées comme l’équivalent des incendies qui ont ravagé l’Australie entre 2019 et 2020. L’Australie a été durement touchée ces dernières années par le changement climatique : les sécheresses, les feux de brousse meurtriers et les inondations y sont de plus en plus fréquents et intenses.

Gaspard


A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau toute l’équipe s’est mobilisée pour vous proposer une « série » concernant le sujet. Retrouvez notre précédent article : La question de l’eau dans la guerre en Ukraine

La question de l’eau dans la guerre en Ukraine

Depuis le début de l’attaque russe, de nombreux bombardements ont lieu. Certains visent des points stratégiques, comme une centrale nucléaire ou une base militaire, ils coupent les lignes téléphoniques…

Capture d’écran BFMTV du 9/03/2022

Mais ils peuvent aussi causer de nombreux dégâts sur des infrastructures civiles et indispensables à la vie des civils. Ainsi, les habitants de Marioupol coincés par le siège de la ville par les forces russes sont privés d’eau et d’électricité depuis une semaine. La cause ? Les bombes russes ont touché aussi des puits de forage d’eau potable dans l’aquifer (la nappe phréatique) et les centrales électriques qui fournissent de l’énergie aux puits pour fonctionner.

Mais l’eau est vitale pour l’homme, les assiégés n’ont plus qu’à faire fondre de la neige ou boire l’eau de pluie.

Ces tactiques (famine, privation d’eau) sont interdites par le droit de la guerre, qui définit ce qu’on a le droit ou pas de faire s’il y a une guerre (exemple : pas d’armes bactériologiques).

Kenzo


A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau du 22 mars prochain, toute l’équipe s’est mobilisée pour vous proposer une « série » (à suivre) concernant le sujet.